naar top
Menu
Logo Print

Moins de RCC et d'incapacité de travail dans la construction

Les travailleurs plus âgés sont les meilleurs formateurs
magazine

Les règles du RCC (régime de chômage avec complément d'entreprise) ont été progressivement renforcées au cours de ces dernières années. Dans un métier pénible comme la construction, la prépension n'est plus autorisée qu'à partir de 58 ans depuis 2015 (au lieu de 56 ans). Selon les chiffres de Constructiv, entre 2013 et 2016, le nombre de nouveaux dossiers de prépension a diminué de 43 % dans la construction, tandis que le nombre de travailleurs en incapacité a diminué de 1 %. Dans la construction, on n'observe toutefois pas d'augmentation des incapacités de travail parmi les travailleurs plus âgés. Robert de Mûelenaere, Administrateur délégué de la Confédération Construction explique : "Les gens qui travaillent dans la construction n'ont pas un métier ‘léger’. Les carrières se rallongeant, il est donc primordial que nous confiions d'autres tâches aux travailleurs plus âgés de la construction. Ils peuvent, par exemple, effectuer des travaux moins lourds, mais mieux encore, former leurs nouveaux collègues. La formation en alternance prend donc de l'importance." 
La Confédération Construction indique en outre que la numérisation de la construction devrait elle aussi faciliter le travail des ouvriers. Songeons ainsi au BIM (building information modelling), une application qui permet d'éliminer les erreurs éventuelles au niveau numérique, et d'éviter ainsi qu'il faille recommencer quelque chose sur le chantier proprement dit. Voilà qui économise du travail supplémentaire. D'autres technologies, comme l'impression ou le scan en 3D, ou l'utilisation de drones, viendront elles aussi faciliter le travail sur chantier.

Salons

CONFEDERATIE BOUW

CONFEDERATIE BOUW

+3225455600
-