naar top
Menu
Logo Print

Durcissement de la norme EPC

La confédération flamande de la construction veut que le durcissement s'étale sur une période de trois ans
magazine

A partir du 1er janvier 2020, l'absence d'isolation de toit pourra suffire à déclarer une maison inadaptée si l'on ne répond pas à une norme EPC globale. La norme a été fixée à une valeur EPC maximum de 600 pour un bâtiment ouvert, 550 pour un bâtiment semi-ouvert, 450 pour un bâtiment fermé et 400 pour un appartement. Cependant, les chiffres moyens actuels pour les maisons flamandes - 348 pour les bâtiments semi-ouverts, 296 pour les bâtiments fermés et 295 pour un appartement - indiquent que cela ne va pas assez loin. C'est pourquoi un durcissement ambitieux de la norme est nécessaire.
La confédération flamande de la construction (VCB) propose que ce durcissement se fasse par étapes sur une période de trois ans. Cette approche systématique répond aux plaintes des propriétaires, qui voient l'échéance du 1er janvier 2020 approcher très rapidement. De plus, il serait impossible pour les entrepreneurs d'isoler des centaines de milliers de toitures au cours des prochains mois.
Les sanctions éventuelles en cas de déclaration d'inaptitude ne s'appliquent pas si la maison est occupée par le propriétaire lui-même. En pratique, cela signifie que les propriétaires qui louent doivent d'abord prendre des mesures. Au total, plus de 194.000 habitations - logements sociaux et logements sur le marché privé de la location - attendent une rénovation énergétique avec des travaux d'isolation du toit. Pour atteindre les objectifs à long terme et recevoir une prime, l'isolation du toit doit avoir une valeur R de 4,5 m²K/W ou plus.

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

+3225455751
+3225455907