naar top
Menu
Logo Print

Un logement abordable exige une politique adaptée

Le nombre de propriétaires de maison aura-t-il fortement diminué d'ici dix ans?
magazine

Selon une étude d'ING, la construction neuve devient inabordable en raison de la hausse des prix des terrains à bâtir et des normes énergétiques plus strictes. De nombreux ménages n'auraient donc plus les moyens pour devenir propriétaire de leur propre habitation. Le secteur immobilier s'attend à ce que ces dix prochaines années, le nombre de propriétaires de maison en Flandre diminue de 72 à 65%. Si nous voulons que le logement reste abordable, des investissements et un soutien supplémentaires seront nécessaires.
Le caractère abordable des nouveaux projets résidentiels constitue depuis un moment déjà un moteur important pour le secteur de la construction. Sous l'impulsion du marché, la construction flamande a acquis énormément de savoir-faire et le rendement de l'espace est devenu la tendance sociale. Il s'agit ici d'habitations familiales compactes et à haut rendement énergétique avec de plus en plus souvent des parties communes. Les appartements – également avec des équipements partagés et des accents verts dans l'environnement – ont aussi le vent en poupe.
Lorsque le bonus 'logement' sera remplacé à partir du 1er janvier par une réduction sur les droits d'enregistrement, un soutien supplémentaire s'imposera pour la construction neuve. Cette réduction ne soutiendra, en effet, que l'achat d'une habitation et aura dès lors purement un effet de hausse des prix sur le marché immobilier. C'est pourquoi le secteur a demandé de miser plutôt sur un bonus 'climat' mettant l'accent sur le rendement énergétique des habitations. Les crédits hypothécaires actuels confirment, en outre, que les ménages empruntent plutôt pour acquérir une habitation que pour exécuter des travaux énergétiques.

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

+3225455751
+3225455907