naar top
Menu
Logo Print

Les nouveaux logements sont plus chers à cause du niveau S

Bouwunie demande une meilleure harmonisation des exigences
magazine

Les premiers projets de construction résidentielle liés au nouveau niveau S sont en cours d'exécution. Une enquête menée par Bouwunie auprès de ses membres montre que 6 répondants sur 10 ont déjà acquis de l'expérience avec le niveau S. 65 % n'éprouvent aucun problème, mais 35 % en éprouvent. Il s'agit de difficultés en termes d'efficacité de forme (75%), de vitrage (62%), de degré d'isolation des murs, toitures et sols (50%) et/ou de risque de surchauffe (50%).
Tous les répondants s'accordent à dire que le niveau S rend la construction plus coûteuse. 75% disent qu'il y a un surcoût drastique. Le coût de construction augmente d'au moins 5% pour atteindre le niveau S. Selon 1 sur 4, le coût augmente même de plus de 10 %. Ceci est principalement dû à la nécessité d'assurer une protection solaire adéquate (fixe et mobile), au coût plus élevé des vitrages et au choix des matériaux, par exemple d'autres isolants. 65% des constructeurs prévoient donc des problèmes si le niveau S devait se durcir en 2021 (de S31 à S28). Techniquement, mais aussi en termes d'abordabilité.
Bouwunie est déjà d'avis qu'un durcissement supplémentaire du niveau S n'est possible qu'après une évaluation approfondie. De plus, toutes les exigences PEB (niveau E, niveau S, part des énergies renouvelables, ventilation et surchauffe) doivent être mieux coordonnées si nous voulons continuer à construire à un prix abordable.

BOUWUNIE

BOUWUNIE

+3225881100
+3222530745