naar top
Menu
Logo Print

LE BETON LUTTE CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

FEBELCEM veut être partenaire dans les objectifs climat

Le secteur du ciment prend ses responsabilités dans la lutte contre le réchauffement climatique et veut produire un ciment belge exempt de carbone d’ici 2050. En effet, le béton est un matériau performant, durable, naturel et économique permettant de construire et de rénover des bâtiments efficaces en énergie.

beton
Afin de produire un ciment belge sans carbone d’ici 2050, le secteur continue d’innover et d’investir

CIMENT SANS CARBONE D’ICI 2050

Le secteur du ciment prend déjà des mesures pour réduire l’émission de CO2 dans la production, par exemple en choisissant un combustible de substitution. Et avec succès car la valorisation de toutes sortes de déchets comme combustible, le ciment belge n’a rejeté que 558 kg de CO2 par tonne produite en 2015. Ce chiffre est considérablement plus faible que la moyenne européenne de 674 kg.

Mais d’autres efforts sont encore nécessaires pour atteindre l’objectif sans carbone d’ici 2050 mais ceux-ci sont déjà planifiés. L’industrie du ciment belge continue en tout cas d’innover et ne craint pas d’investir. Un exemple d’un tel investissement dans le projet LEILAC, un mécanisme qui capte le CO2 résiduel à la source et isole d’emblée le pur CO2 à 95%.

LE BETON INEVITABLE DANS LE BATIMENT

Etant donné que le béton possède les propriétés d’être performant, naturel, économique et durable, ce matériau de construction est plus que jamais inévitable dans les projets de construction et de rénovation. Il doit permettre à la Belgique de réaliser ses ambitions dans la lutte contre le réchauffement climatique et respecter ses aspirations légitimes dans des questions sociales, économiques et environnementales.

AIDE DE FEBELCEM

FEBELCEM, la Fédération de l’industrie belge du ciment, veut être un partenaire des pouvoirs publics pour atteindre les objectifs climatiques.