naar top
Menu
Logo Print

Le VIL mise sur l'automatisation du chargement et déchargement des marchandises

Grâce à une approche plus efficace et à une technologie de pointe
magazine

Le chargement et le déchargement des camions coûtent très cher aux entreprises de transport et aux expéditeurs. Chaque jour, les conducteurs attendent un nombre considérable d'heures pour charger et décharger. Compte tenu de la pénurie de chauffeurs et du coût élevé de la main-d'œuvre, c'est une épine dans le pied des entreprises de transport. Dans le cadre du projet 'OptiCharge', le VIL étudie la possibilité d'accroître l'efficacité par le biais d'un logiciel de planification et d'un soutien technologique et en faisant concorder les besoins des différents acteurs. Concrètement, l'ensemble du processus de chargement et de déchargement (y compris les processus connexes tels que le tri préalable, les contrôles, le stockage, etc.) des entreprises participantes sera concerné. Il est important que les différents types de marchandises et d'emballages soient également pris en compte. L'étude portera aussi sur les formes d'automatisation déjà possibles aujourd'hui et sur les solutions les plus modernes en cours d'élaboration. L'Université d'Anvers mènera, sous la tutelle du Prof. Evy Onghena, une étude de marché sur les solutions technologiques existantes et futures en tant que partenaire dans ce projet. Une sélection d'analyses de rentabilisation positives devrait ensuite donner lieu à un test pratique. Les participants le sont : Atlas Copco Airpower, Barry Callebaut, Groupe GTS, H.Essers, Ontex, Scania, Spadel, Stelrad Radiator Group, Tenneco Federal Mogul, Vario Food Group et Volvo. Le projet est soutenu par VLAIO, l'Agence pour l'innovation et l'entrepreneuriat du gouvernement flamand.