naar top
Menu
Logo Print

Plu de trois Flamands sur quatre satisfaits de la qualité de vie du quartier

Les nuisances sonores de la circulation augmentent après des années de baisse
magazine

Le Flamand est davantage satisfait de la qualité de vie dans son quartier qu’en 2001. Plus de 78 pour cent sont satisfaits à très satisfaits. Ceci résulte de l’enquête écrite sur le cadre de vie du Département Environnement du gouvernement flamand. Cette enquête a été menée en 2018 et a sondé les nuisances subies par le Flamand en matière de bruit, d’odeurs et de pollution lumineuse. C’était la cinquième enquête d’une série d’enquêtes identiques effectuées depuis 2001. Il ressort de l’interrogation que le bruit est la principale source de nuisances: 29% des Flamands ont indiqué être gênés par le bruit, 15% par les odeurs et 7% par la lumière. Bien que la satisfaction générale sur la qualité de vie augmente, il est marquant de voir que les nuisances sonores subies à cause de la circulation augmente pour la première fois après de nombreuses années de baisse. En comparaison du premier sondage de 2001, de plus en plus de Flamands expérimentent des nuisances olfactives de toutes sortes d’activités. En ce qui concerne la pollution lumineuse, les résultats montrent une augmentation des nuisances de l’éclairage des routes communales et provinciales, tandis que l’éclairage des autoroutes, par contre, est de moins moins cité comme source de nuisance lumineuse. En général, le Flamand semble clairement plus satisfait de la qualité de vie dans son quartier qu’il y a 17 ans. Alors que le nombre de répondants qui ont indiqué dans le premier sondage de 2001 être satisfaits à très satisfaits de la qualité de vie dans leur quartier atteignait encore 60%, ce pourcentage dans le sondage de 2018 a augmenté jusqu’à 78%. Le rapport final complet peut être consulté ici.