naar top
Menu
Logo Print

Le transport durable de matériaux de construction sur les voies navigables augme

Une tendance qui s'accompagne toutefois de coûts croissants
magazine

Ces dernières années, les producteurs et les négociants en matériau de construction s’engagent de plus en plus dans la logistique durable et tentent de réduire l’impact sur la mobilité et l’environnement, par l’utilisation structurelle des voies navigables belges. Via le réseau étendu des voies navigables belges, les sous-traitants du secteur de la construction en Flandre ont transporté en 2018 près de 28 millions de tonnes de matériaux de construction par les voies navigables, soit une part de 39% du tonnage total de marchandises via les voies navigables. Imporgrasa, l’association qui rassemble les importateurs de matériaux de construction en Belgique incite ses membres depuis des années à utiliser au maximum la navigation intérieure pour transporter les granulats de construction. Malgré les coûts de fret croissants et une baisse permanente de l’offre de péniches, le secteur continue de croire dans un développement durable du transport sur l(eau. Grâce à un mouvement de rattrapage des investissements des pouvoirs publics dans la modernisation et l’extension de la capacité des voies navigables (élévation des ponts, élargissement des trajets, agrandissement des écluses), l’utilisation des voies navigables continue d’augmenter chaque année. C’est une évolution positive, mais hélas pas évidente. En effet, nous voyons à quel point les coûts opérationnels sont de plus en plus influencés par divers paramètres imprévisibles. Ceux-ci résultent dans des coûts variables le plus souvent imprévisibles, qui sont difficiles à digérer pour l’utilisateur final. Etant donné le retard dans l’entretien accumulé ces dernières décennies et l’utilisation croissante de ces voies navigables, nous nous attendons à ce que cet effet perdure dans les prochaines années. Nous comprenons et estimons indispensable que les pouvoirs publics continuent d’investir dans la modernisation et l’entretien des voies navigables et apparentées, telles que les écluses, les ponts et les rives. Ceci profite à l’efficacité de cette logistique durable. Cependant l’impact sur le coût logistique n’est pas à sous-estimer.