naar top
Menu
Logo Print

La brique dans le ventre devient plus verte

Pourtant construire écologiquement reste souvent trop cher
magazine

Une enquête représentative réalisée par iVox dans le cadre de Batibouw révèle que  55% des Belges sont convaincus que le changement climatique nécessite d’apporter quelques modifications à leur habitation dans un avenir proche. Le même pourcentage a fait en sorte que leur maison soit aussi respectueuse de l’environnement et économe en énergie que possible après (re)construction. Parmi le groupe de (re)constructeurs, seul un sur trois déclare que les matériaux durables et économes en énergie sont indispensables, quel que soit le prix (31%) ou l’apparence (33%). Le principal avantage d’une maison respectueuse de l’environnement ou économe en énergie est l’aspect financier offert par une faible consommation d’énergie. 39% considèrent cela comme l’avantage principal et 74% le classent parmi les 3 premières priorités.  
Pourtant les motifs financiers semblent aussi peser dans la balance. 2 Belges sur 3 qui n’ont pas réalisé de construction écologique ont déclaré trouver cela trop cher. En outre, 4 Belges sur 10 déclarent être intéressés par les méthodes de construction durable, mais pas si cela augmente le prix de leur maison ou si cela a un impact sur l’esthétique de celle-ci.
Le secteur de la construction lui-même assume ses responsabilités et propose un certain nombre de mesures qui devraient rendre les émissions d’énergie des maisons et des bâtiments plus durables. L'une de ces mesures est une norme plus ambitieuse en matière de rénovation de 2,5% des logements existants au lieu des 0,6% pour les logements en cours de rénovation. De plus, la numérisation du secteur permettrait de réduire les coûts de construction.