naar top
Menu
Logo Print

ISOLATION AUX BRUITS AERIENS

MATIÈRE D'ISOLATION AUX BRUITS AÉRIENS
(photo DOX acoustics)

APERÇU DES EXIGENCES EN MATIÈRE D'ISOLATION AUX BRUITS AÉRIENS DANS LES ÉCOLES

Les bruits aériens sont tous les bruits produits dans l'air par les personnes et toutes sortes de machines, instruments de musique et autres, et qui sont ensuite propagés via divers éléments de construction (ou par les trous et interstices) à l'intérieur du bâtiment scolaire.

Des panneaux absorbants collés

Des panneaux absorbants collés sont fréquemment utilisés sur les plafonds en pente (photo DOX acoustics)

EXIGENCES

Exigences entre les locaux à l'intérieur du bâtiment scolaire

Ici aussi, les locaux sont classifiés à l'aide de tableaux génériques et de tableaux d'application. Plus le chiffre mentionné dans le tableau ci-dessous est élevé, plus l'exigence est cependant stricte. Une valeur de 56 dB est critique et 60 dB une combinaison à éviter. L'exigence supérieure est à nouveau 4 dB plus stricte et la tolérance d'évaluation est de 2 dB. Les exigences sont d'application dans le sens le plus strict. Dans les locaux avec énormément de bruit à basse fréquence (p.ex. ateliers techniques spécifiques, locaux de musique), des mesures supplémentaires s'imposent.

Exigences par rapport aux constructions attenantes (voisins)

La valeur exigée est supérieure ou égale à 56 dB. Si un bruit de voisinage anormal peut être attendu, une étude acoustique est exigée.

SOLUTIONS

1. Classes ordinaires et construction massive

Entre les classes ordinaires, avec des constructions massives, la transmission des bruits dans le sens horizontal est surtout déterminée par la transmission des bruits directe. Il faut donc plâtrer au moins d'un côté pour obtenir une étanchéité à l'air suffisante. Si nous posons dans ce cas comme exigence une isolation aux bruits aériens supérieure ou égale à 44 dB, des combinaisons de sols flottants et de constructions massives à base de 19 cm de blocs de construction rapide, blocs de béton ou briques silico-calcaires lourds simples (tous avec une masse surfacique ≥ 250 kg/m²), et construction en ossature avec des murs de blocs de plâtre dédoublés (performances en laboratoire RA ≥ 46 dB) à séparation périphérique suffisent.

2. Classes ordinaires et constructions légères

Pour obtenir entre des classes ordinaires une isolation aux bruits aériens supérieure ou égale à 44 dB, on peut aussi travailler avec des constructions légères, p.ex. avec une construction en ossature de mur à base d'un cadre métallique simple ou dédoublé et de panneaux, avec les cavités p.ex. remplies avec de la laine de roche. Utilisez ici des séparations spécifiques entre ces constructions en ossature et la construction principale afin de limiter les trans­missions sonores latérales. Des directives de construction spécifiques en la matière sont en préparation.

3. Exigences plus strictes et construction massive

Dans le cas d'exigences plus strictes, avec une isolation aux bruits aériens de 48 à 52 dB, des combinaisons de sols flottants classiques et de constructions dédoublées massives à base de blocs de construction rapide ou de blocs de béton lourds (avec une densité ≥ 1.000 kg/m³) ou de brique silico-calcaire, et construction en ossature remplie en blocs de plâtre dédoublés (performances en laboratoire RA ≥ 52 dB) à séparation périphérique suffisent. Les lourds murs simples (avec une masse sur­facique > 350 kg/m²), comme 21 cm de brique silico-calcaire ou béton, conviennent aussi ici.

4. Exigences plus strictes et construction massive avec contre-cloisons

Les performances de lourdes cloisons de séparation simples peuvent encore être améliorées en plaçant une contre-cloison acoustique devant, par exemple à base de plaques de plâtre, posées sur un cadre, isolé de la cloison de base et avec un matériau poreux souple entre les éléments du cadre. Les systèmes collés à base de panneaux d'isolation rigides (EPS, PU, XPS, …) ne peuvent pas être considérés comme des contre-cloisons acoustiques, vu qu'ils altèrent l'isolation aux bruits de lourdes cloisons de base au lieu de les améliorer. Lors de l'utilisation de contre-cloisons, les éléments de construction latéraux doivent aussi être assez lourds afin d'éviter toute transmission voisine dominante.

5. Exigences les plus strictes et construction massive

Pour une isolation aux bruits aériens ≥ 56 dB, on peut utiliser les solutions pour un confort acoustique supérieur dans la construction résidentielle. Le cas échéant, un agencement bien pensé des locaux permet souvent d'éviter cette exigence. Les espaces tampons offrent aussi une solution.