naar top
Menu
Logo Print

ISOLATION AUX BRUITS DE CHOC

MATIÈRE D'ISOLATION AUX BRUITS D'IMPACT DANS LES ÉCOLES
(photo Knauf)

VUE D'ENSEMBLE DES EXIGENCES EN MATIÈRE D'ISOLATION AUX BRUITS D'IMPACT DANS LES ÉCOLES

Les bruits de choc sont tous les bruits propagés par le contact physique direct des personnes et des objets mobiles avec des surfaces sur les­quelles on peut marcher et qui continuent de se propager à travers le bâtiment.

EXIGENCES

Exigences entre les locaux à l'intérieur du bâtiment scolaire

Selon leur utilisation, tous les locaux sont répartis en catégories en fonction de leur production de bruits aériens et de choc attendue et en fonction de leur sensibilité au bruit (faible – normale – forte – très forte). Les exigences de confort pour l'isolation aux bruits aériens et de choc peuvent ainsi être lues simplement dans des tableaux génériques reprenant les classifications correctes des locaux d'émission et de réception. Dans les tableaux d'application, on peut, en outre, lire directement l'exigence de la norme pour des combinaisons courantes de types de locaux. Plus le chiffre mentionné dans le tableau ci-contre est élevé, moins l'exigence est stricte. Une valeur de 50 dB est critique et 45 dB une combinaison à éviter. L'exigence supérieure est 4 dB plus stricte. La tolérance d'évaluation est de 2 dB.

Exigences par rapport aux constructions attenantes (voisins)

La valeur exigée est inférieure ou égale à 50 dB. Si des bruits de choc particuliers peuvent être attendus, une étude acoustique est exigée.

SOLUTIONS

Les revêtements de sol souples comme le PVC, le stratifié avec une sous-couche garantissant une séparation acoustique ou les tapis veillent à ce que les bruits de choc passent moins facilement dans la construction de sol. Ces revêtements de sol et les systèmes de sols flottants secs sur des sols de base massifs, dotés éven­tuellement de séparations acoustiques spéciales, peuvent offrir une solution pour l'exigence de 60 dB et l'exigence de 55 dB. Les systèmes de sols flottants traditionnels, souvent utilisés dans la construction d'appartements moderne, dotés de couches et de joints absorbant les vibrations, d'isolation de contact de bord et de passages de conduites isolés, offrent une solution pour l'exigence de 50 dB. Ces solutions sont toutefois très sensibles à l'exécution et souvent trop chères pour les écoles. Le cas échéant, un agencement bien pensé des locaux permet souvent d'éviter cette exigence.