naar top
Menu
Logo Print
07/01/2019 - ELISE NOYEZ

COMMENT ÉVITER LA RÉVERBÉRATION?

LES MATÉRIAUX ET LA GÉOMÉTRIE SONT LES FACTEURS D'INFLUENCE LES PLUS IMPORTANTS

Dans cet article vous pouviez déjà lire que le temps de réverbération dans un espace est calculé selon la formule de Sabine (T = 0,16 x V/(S x a)). Cela montre que la géométrie de l'espace et l'utilisation des matériaux ont une influence directe sur le temps de réverbération.

akoestiek, nagalm
Les espaces ouverts avec de hauts plafonds sont fondamentalement plus affectés par la réverbération (photo © Print Acoustics by Triplaco)

GÉOMÉTRIE

La géométrie d'un espace, et plus précisément le rapport entre le volume (V) et la surface (S), est un facteur déterminant pour le temps de réverbération notamment. Les espaces avec de hauts plafonds souffriront plus de réverbération que les espaces avec un volume plus restreint. Les espaces allongés sans subdivision notable - très populaires dans une architecture axée sur la transparence - affichent des performances acoustiques nettement moins bonnes. Dans de tels espaces, les ondes sonores peuvent se déplacer sans être perturbées, de sorte que l'intelligibilité de la parole à longue distance sera généralement beaucoup trop élevée. 

MATÉRIAUX

Un autre facteur important dans la formule de Sabine est le coefficient d'absorption a. Il dépend entièrement des matériaux appliqués. Les matériaux durs comme le béton ou la céramique ont une très faible valeur alpha et mènent donc à un long temps de réverbération.

En principe, l'ajout de matériaux avec un coefficient d'absorption élevé, tels que la laine minérale, est une des manières les plus efficaces et apparemment les plus faciles d'optimiser l'acoustique d'un espace. On peut dire que plus la valeur alpha moyenne est élevée, moins il y aura de réverbération, bien qu'il faille également veiller à répartir uniformément l'absorption dans toute la pièce. En outre, une distinction est faite entre trois mécanismes d'absorption acoustique différents.

akoestiek, nagalm, poreuze absorptie
Des éléments acoustiques suspendus de manière ludique contribuent à l'absorption poreuse et au confort acoustique dans cette chambre d'enfant à Jette (photo DOX acoustics)

Absorption poreuse

L'absorption acoustique est obtenue à l'aide d'un matériau ouvert-poreux (principalement haute fréquence, ≥ 1.500 Hz). Exemples: plaques de mousse à cellules ouvertes de qualité, plâtres projetés acoustiques, briques poreuses, blocs d'Argex, systèmes de plâtre sans raccords, briques de béton brutes/poreuses et panneaux minéraux adhésifs. Divers types de tapis donnent aussi de bons résultats. Des éléments de volume suspendus dans le local comme des îlots de plafond horizontaux et des baffles acoustiques en laine minérale comprimée ou des éléments acoustiques suspendus avec fantaisie font aussi partie de cette catégorie.

Résonance de Helmholtz

L'absorption acoustique est obtenue à l'aide d'un vide derrière un panneau perforé ou rainuré (principalement moyenne fréquence, 300-1.500 Hz). Les briques en béton rainurées sont un exemple de résonateurs de Helmholtz. Un principe appliqué fréquemment pour les salles de sports est une construction de toit plat légère avec des plaques à profil en acier perforées et un remplissage en laine de roche. Cela permet d'améliorer sensiblement le confort acoustique (acoustique des salles) d'une salle omnisports.

Résonance à panneau

L'absorption acoustique est obtenue en plaçant des panneaux non perforés (p.ex. multiplex) devant une couche d'air avec éventuellement un matériau poreux (principalement basse fréquence, à partir de 100 Hz). Des résonateurs à panneau sont p.ex. certains types de faux plafonds, de sols où passent les câbles d'ordinateur et autres, et de contre-cloisons, généralement en combinaison avec d'autres mécanismes d'absorption.

Combinaisons

Des combinaisons de divers mécanismes d'absorption sont aussi possibles, comme ‘Helmholtz – poreux’, p.ex. un résonateur à fentes – bordage en bois avec des fentes et un vide derrière, ou une brique perforée avec de la laine minérale, ou des plaques de plâtre perforées avec de la laine de roche derrière. Combinaison ‘Panneau – poreux’, p.ex. des plaques de laine minérale comprimée et des doublages en plaques de plâtre avec de la laine minérale derrière.

akoestiek, nagalm, absorptie
L'intérieur d'une pièce contribue également à sa performance acoustique. Une finition soignée et un placement bien réfléchi peuvent être une valeur ajoutée importante (photo © Print Acoustics by Triplaco)

MOBILIER

Enfin, n'oubliez pas de tenir compte de l'intérieur de la pièce. Ceci a un impact sur l'absorption et la diffusion. D'une part, le matériau des meubles influence le temps de réverbération (mais dans une moindre mesure que celui des plafonds, des murs et des planchers); d'autre part, le son va porter beaucoup plus loin dans un espace presque vide que dans un espace rempli de meubles, cloisons, ... Il est donc très important de prendre des décisions à ce sujet à un stade précoce.

TENDANCES ARCHITECTURALES

Bien que le choix des matériaux soit l'un des moyens les plus importants et apparemment les plus faciles d'optimiser l'acoustique d'un espace, cela n'est pas toujours évident dans les tendances et techniques architecturales actuelles. Les matériaux durs comme le verre et le béton sont très attrayants et il y a, par exemple, une grande préférence pour les sols et plafonds en béton, que l'on préfère évidemment ne pas couvrir avec des solutions acoustiques. De plus, l'ajout de matériaux absorbants supplémentaires n'est pas toujours souhaitable, même sur le plan technique. Dans l'article suivant, nous nous concentrons sur les défis de l'activation du noyau de béton.