naar top
Menu
Logo Print
25/06/2018 - RORY MOERMAN

COUVERTURES BITUMINEUSES PAS SEULEMENT SUR LES TOITURES PLATES

BITUMINEUZE DAKAFDICHTINGEN
Notre pays a une excellente réputation internationale sur le plan du bitume

POUR CHAQUE TOITURE, IL Y A UNE COUVERTURE BITUMINEUSE

Depuis toujours, on utilise le bitume pour recouvrir une toiture (plate). Le produit existe depuis la nuit des temps et a été optimisé au fil des siècles pour devenir le matériau actuel qui est une solution volontiers utilisée en Belgique pour la cou­verture. A l’heure actuelle, c’est un produit moderne avec une certaine étanchéité à l’eau et une longue durée de vie. De plus, les fabricants investissent de nombreuses ressources dans le recyclage et de nouvelles technologies écologiques – comme les bandes de toit bitumineux dans une couleur claire pour la réflexion de la lumière solaire.

DEVENU DURABLE

Par ses caractéristiques – étanchéité à l’eau, bonne adhérence et traitement simple, le bitume ou roofing en Belgique est quasi la norme pour la couverture d’une toiture plate. Au fil des années, le produit s’est mué en une couverture moderne qui peut être qualifiée d’écologique; pas évident pour un dérivé du pétrole. Le bitume a surtout subi une transformation depuis les années 80. Avant, la plupart des systèmes étaient composés de bitume soufflé, armé par un insert de carton feutré ou de tissu de verre – tant pour la sous-couche que pour la couche supérieure. De tels systèmes étaient aussi particulièrement chargés, parce qu’on isole mieux depuis 1975 et parce qu’on utilise des constructions plus légères. La conséquence était que la durée de vie d’une toiture plate diminuait fortement.

Depuis les années 80, on a mieux compris les actions auxquelles une toiture plate était exposée. Les fabricants ont développé un bitume qui offrait une solution aux problèmes de cette époque, avec une couverture offrant une plus longue durée de vie. Depuis, la couverture a fait peau neuve: les couches supérieures ont été fabriquées sur base d’un bitume modifié (bitume APP ou SBS) et renforcées par un insert de polyester composite ou une combinaison de tissu de verre et polyester. Le bitume soufflé n’était encore utilisé que comme sous-couche ou pare-vapeur. Quoiqu’il convienne de dire que le bitume soufflé est ici aussi de plus en plus souvent remplacé par le bitume modifié.

A l’heure actuelle, le bitume soufflé supporte à peine la comparaison avec son frère modifié, parce que ce dernier peut avancer une durée de vie clairement plus longue, une meilleure flexibilité et élasticité. De plus, il preste nettement mieux à hautes et basses températures. Par l’insertion de polyester, le bitume modifié dispose encore d’une plus grande résistance mécanique – une meilleure résistance à la déchirure et à la traction, et une meilleure praticabilité. Ces expériences positives avec les bandes de toit en bitume actuelles ont conduit à une durée de vie ‘prouvée’ allongée de la toiture plate en bitume (plus de quarante ans).

TYPES

Deux types sont encore mis en œuvre dans le traitement du bitume. Avant, ils étaient trois, mais le bitume soufflé n’est plus utilisé en raison de ses défauts – un vieillissement plus rapide et le bitume qui se casse à basses températures ou qui devient liquide à hautes températures.

Ons land heeft een uitstekende internationale reputatie op het vlak van bitumen
Pour la pose, on utilise souvent une colle froide pour relier les bandes les unes aux autres

Bitume APP (bitume plastomère)

Ce type comprend 70% de bitume, combiné avec 30% de polypropylène atactique. Ceci lui procure une grande résistance à l’écoulement, également pour de grandes pentes, une résistance aux UV et un maintien relativement bon à des températures plus basses jusqu’à -15 °C. Le bitume APP peut aussi être qualifié d’assez rigide et connaît une moins bonne adhésivité sur les cordons de soudure. Dans certains cas (dans la récupération de l’eau de pluie ou aux ajustements aux éléments métalliques), il est nécessaire de donner une protection contre les UV au bitume APP. Le bitume APP est utilisé comme pare-vapeur et comme couche supérieure et inférieure.

Bitume SBS (bitume élastomère)

A l’instar de son frère, l’abréviation concerne la liaison chimique ajoutée au bitume. Ici, il s’agit de 12% de styrène-butadiène-styrène combinés avec 88% de bitume. SBS est un caoutchouc synthétique qui confère aux bandes de toit une plus grande élasticité. SBS adhère plus facilement, quoiqu’il soit moins résistant aux rayons UV, si bien qu’il nécessite une protection contre les UV pour les couches supérieures par des paillettes d’argile, des gra­nulats ou une couche de ballast. Les mem­branes en bitume SBS s’utilisent pour des exé­cutions autocollantes. Celles-ci sont élastiques et ont une grande adhésivité sur les cordons de soudure. Elles ont un meilleur comportement à plus basses températures, jusqu’à -30 °C. Lors de journées de chaleur, elles doivent être placées avec une certaine prudence. Le bitume SBS est aussi utilisé comme pare-vapeur et comme couche supérieure et inférieure.

FONCTIONS

Les joints bitumineux sont développés à la mesure de leur fonction et peuvent donc montrer de grandes différences. C’est pourquoi il est aussi important de s’interroger sur l’endroit d’utilisation lors du choix d’un type.

Dampscherm
Le bitume SBS ne résiste pas si bien aux rayons UV. C’est pourquoi celui-ci est recouvert de paillettes d’argile et/ou de gravier, pour contrer les rayons solaires nocifs

Pare-vapeur (1,5 ou 3 ou 4 mm)

Ce sont des bandes qui sont placées directement sur le support et sous l’isolation. Leur solidité dépend de l’armature utilisée et de l’épaisseur de la membrane.

Sous-couches (3 ou 4 mm)

Ces membranes sont utilisées dans des applications avec des exécutions à deux couches. Elles sont aussi mises en œuvre avec des fixations mécaniques si celles-ci ne sont pas fixées dans le recouvrement. Le travail en deux couches offre de nombreux avantages: ceci est une garantie supplémentaire et le bâtiment peut toujours être étanché par une première couche (provisoirement). La couche finale peut être placée plus tard quand les autres professionnels ont achevé leurs travaux.

Couches de distribution de la pression de vapeur (3 ou 4 mm)

Si le support contient de l’humidité ou si l’on travaille avec certains types d’isolation (PUR, PIR ou mortier d’isolation), on utilise ces membranes. Leur pose à la flamme crée une adhérence partielle sur le support.

Couches supérieures (4 ou 5 mm)

Ces bandes de toit sont constituées de bitume APP ou SBS et sont visibles après exécution. Souvent, elles sont aussi achevées avec un granulat, des paillettes d’ardoise ou un mélange de sable et de chaux. Les bandes de toit en bitume sont ainsi plus épaisses que la plupart des films de toit synthétiques et dès lors praticables en sécurité sur les chantiers.

ARMATURES

Les bandes comportent souvent un insert ou une armature en guise de renforcement. En fonction de l’application spécifique, il s’agit d’une autre armature. Actuellement, on travaille surtout avec le tissu de verre, le polyester, le composite polyester et la feuille d’aluminium. En principe, le tissu de verre est encore uniquement mis en œuvre pour les pare-vapeur et les sous-couches, parce qu’il n’est pas si solide; le tissu de verre se déchirera nettement plus vite que d’autres armatures. Le polyester est plus solide et est bel et bien plus souvent utilisé avec des liaisons mécaniques. Cependant, l’inconvénient est qu’il n’est pas si stable; en effet, il subit la rétraction. C’est pour cette raison que les inserts ont été développés en composite. Ceux-ci sont aussi solides, mais affichent bel et bien la stabilité nécessaire. Il reste le film d’aluminium, comme inserts pour pare-vapeur dans les bâtiments avec une grande production d’humidité – songez aux piscines, imprimeries ou brasseries.

Caractéristiques étendues

Le bitume existe aussi en types avec un meilleur comportement au feu ou avec une action anti-racines. Par ailleurs, il existe aussi des bandes de toit en bitume dans des couleurs plus claires qui reflètent la lumière. Ceci profite à la prestation énergétique d’une maison. Les toitures en bitume n’ont du reste pas d’impact négatif sur la qualité de l’eau de pluie récupérée.

En raison du placement flexible, le bitume est possible sur quasi chaque concept de toit et convient pour l’application d’etancheite

Traitement et placement

Les différents développements font que le bitume peut être utilisé dans différentes appli­cations et placé de différentes manières. Les bandes de toit peuvent être soudées à la flamme ou à l’air chaud, mais il existe aussi d’autres manières de fixer les bandes ensemble. Une chenille de bitume continue qui sort du recouvrement lors du soudage, accroît la certitude relative à l’étanchéité des joints.

bitumen met vlam
L'un des moyens les plus courants de fixer les bandes de toiture est à la flamme

Traitement exempt de flamme

Il existe des membranes autocollantes permettant de fixer les bandes – de la sous-couche à la couche supérieure. Le travail avec ces membranes nécessite des conditions spécifiques; il est nécessaire d’appliquer d’abord un primer élastomère spécial pour obtenir une adhérence correcte entre le bitume et le support. Pour les bandes autocollantes, le temps joue également un rôle; vous devez prendre des mesures à des températures plus basses.

Assemblages liquides

Par ailleurs, il existe aussi des étanchéités liquides, des mélanges de bitume avec des résines polyuréthane pour achever les détails de toit difficiles comme les élévations ou les passages. Les bandes peuvent aussi être fixées avec une colle froide ou une liaison mécanique.

Pas seulement une toiture plate

En raison du placement flexible, le bitume est possible sur quasi chaque concept de toit et convient pour l’application d’étanchéité à l’eau. La couverture peut être mise en œuvre, en plus des toitures plates, pour des toitures paraboliques, terrasses, balcons, gouttières, toitures végétales, toitures avec cellules photovoltaïques, toitures parkings, etc.

CONTROLE DE QUALITE

Les fabricants belges ont toujours joué un grand rôle dans l’évolution du bitume, à savoir dans le développement de produits, le service et l’exécution. Notre pays a aussi une réputation internationale en matière de bitume, souvent avec des projets prestigieux dans le monde. Pour conserver notre réputation inter­nationale, il convient de surveiller la qualité de façon stricte. En matière d’étanchéité à l’eau, le bitume doit satisfaire à des exigences particulièrement sévères, surtout sur des toitures plates.

En effet, le matériau est davantage sollicité par des conditions externes que d’autres éléments de construction. Les bandes de toit bitumineux belges ont un agrément technique (ATG), qui représente une qualité et fiabilité contrôlées. Cette caractéristique est strictement surveillée par Bitubel, l’association coordinatrice des fabricants belges de bandes de toit bitumineuses, avec des membres tels que Derbigum, De Boer, IKO et Soprema. Au niveau national et international, l’organisation joue un grand rôle en matière de normes et collabore avec diverses instances officielles.