naar top
Menu
Logo Print
04/01/2019 - LAURENCE BLONDEEL

LA BONNE COULEUR D’ACCENTUATION

in de massa gekleurd glas
Comme il préserve une certaine transparence, le verre teinté dans la masse est idéal pour une application dans les portes,
les parois de séparation et le verre d’isolation.
Toutefois, la palette de couleurs est limitée
(© Reid Senepart architecten (Photo: Thomas De Bruyne))

LES PRINCIPAUX TYPES DE VITRAGE COLORE ET LEURS APPLICATIONS

A l’instar des vitraux richement décorés qui font la splendeur des églises et monuments d’autrefois, un vitrage coloré peut apporter un accent particulier dans l’architecture (d’intérieur) moderne. Le type de verre utilisé à cet effet dépend en grande partie de ce qu’on veut créer précisément. Dans cet article, nous allons passer en revue les différentes techniques de production pour un vitrage coloré, distinguant le verre teinté dans la masse, feuilleté et laqué ou imprimé.

VERRE TEINTE DANS LA MASSE

En ajoutant un pigment au verre lors de la production d’un panneau, on obtient du verre teinté dans la masse, qui peut être appliqué entre autres dans le verre d’isolation ou dans les applications d’intérieur telles que portes d’intérieur ou portes de douche. Le verre teinté dans la masse reste transparent mais les options de couleur sont limitées: il est uniquement disponible en vert, bleu, gris et bronze. Plus le panneau de verre est épais, plus l’effet de couleur est intense. Un panneau en verre gris de 10 mm semblera plus gris et plus foncé qu’un panneau de 6 mm. Un panneau de verre teinté dans la masse peut facilement être matifié par sablage ou acidification. En cas de bris de verre ou de re-commande, il est possible que la couleur du nouveau pan­neau en verre ne corresponde pas parfaitement à l’ancien vitrage. Choisissez donc le même fournisseur.

VERRE FEUILLETE

Le verre teinté dans la masse est le seul procédé qui confère réellement une couleur à la feuille de verre. Mais il est beaucoup plus courant d’ajouter une couche colorée entre deux feuilles de verre. En général, on utilise à cet effet des films PVB colorés mais, dans certaines conditions spéciales, on peut aussi opter pour un processus de laminage avec de la résine colorée.

pvb-folies
Les films PVB colorés permettent de réaliser
du verre feuilleté de quasi toutes les couleurs (© Eastman)

Films PVB colorés

Si l’on opte pour un verre feuilleté standard, on peut appliquer comme couche intermédiaire un film PVB coloré plutôt qu’un film PVB classique. Plusieurs producteurs proposent à cet effet une gamme fixe de films transparents et opaques permettant de créer une infinité de couleurs si on les combine intelligemment. Si on ajoute en plus un film mat, on obtient un vitrage mat coloré. Le nombre de films nécessaires dépend en grande partie de la couleur choisie, même si l’épaisseur du verre joue aussi un rôle à cet égard. Par exemple, avec le verre trempé feuilleté de 2 x 8 mm, il faut minimum quatre films PVB pour pouvoir compenser la courbure des panneaux en verre. La bonne combinaison et l’ordre des films PVB peuvent souvent être déterminés à l’aide d’un outil en ligne mais on peut aussi expérimenter avec un petit kit d’échantillons, ce qui, selon plusieurs fournisseurs, donnerait un aperçu plus réaliste. Pour éviter les malentendus et les discussions, il est en tout cas très important de faire faire un échantillon de la composition exacte avant la commande. Le verre feuilleté avec des films PVB colorés est appliqué entre autres dans le verre d’isolation, pour les balustrades et à l’intérieur. En revanche, les applications dans la salle de bains, par exemple comme écran de douche, sont déconseillées étant donné le délaminage habituel des films PVB sous l’effet d’une longue exposition à l’eau.

.

Résine teintée

Comme alternative au verre feuilleté avec du PVB – le verre feuilleté avec résine – il existe des options pour ajouter de la couleur. Il faut alors colorer les résines utilisées avec un pigment. L’avantage du verre feuilleté avec résine est qu’il est possible de laminer des panneaux de verre moins lisses et moins uniformes. Mais cela reste une technique artisanale qui demande beaucoup de travail. C’est pourquoi son champ d’application se limite aux travaux de restauration de bâtiments protégés et classés.

VERRE LAQUE ET IMPRIME

Si l’on peut généralement préserver la trans­parence du vitrage, aussi bien avec du verre clair teinté dans la masse qu’avec un verre feuilleté coloré, moyennant une certaine limitation de la transmission lumineuse, on peut aussi entendre par verre teinté un tout autre type de vitrage. En laquant ou en imprimant une feuille de verre (simple) d’un seul côté, on obtient un panneau de verre généralement opaque qui est essentiellement utilisé pour des applications intérieures décoratives. En fonction de la technique d’application, on parle de verre laqué, sérigraphié ou imprimé.

ATTENTION AUX RUPTURES THERMIQUES

Un point d’attention important lorsqu’on opte pour un vitrage coloré est le risque de rupture thermique. En effet, un vitrage coloré absorbera et gardera plus de chaleur qu’un verre entièrement clair. Si le verre coloré est appliqué dans des portes ou fenêtres extérieures ou en guise de panneaux de finition pour des façades en béton par exemple, il faut toujours opter pour un panneau en verre trempé. Dans les applications intérieures, cette précaution n’est pas nécessaire. Mais il y a des exceptions. Une panneau en verre coloré qui est utilisé comme crédence derrière une cuisinière ou devant un feu ouvert doit être trempé car ces situations comportent un risque de rupture thermique. Mais pour ce type d’application, on utilise souvent du verre laqué, qui ne peut pas toujours être trempé. La gamme de verre laqué trempé est relativement limitée, même si les producteurs ne cessent d’élargir leur assortiment.gekleurd glas

Verre laqué

Le verre laqué est exactement ce que son nom laisse supposer: un verre flotté qui est laqué avec peinture liquide dans une couleur spécifique sur la face arrière. Le résultat est un panneau de verre parachevé de manière intégralement opaque dans une seule couleur. Les options de couleur pour ce type de vitrage sont légion. Les fabricants de verre proposent une large palette de couleurs standard et offrent la possibilité de travail sur mesure. En standard, on utilise pour le verre laqué du verre flotté clair. Pour les couleurs claires, on choisit du verre extra clair afin de garantir une belle finition sans éclat vert et pour une finition mate, la face avant du verre peut être sablée ou acidifiée. A côté de ça, certains fabricants proposent une gamme limitée de verre trempé laqué. Le verre laqué sert avant tout de matériau de finition pour les murs et le mobilier. Comme la face arrière n’est pas jolie et que la couche de laque risque d’être abîmée, on applique presque tout le temps quelque chose dessus. A cet égard, il faut veiller à ce que les silicones ou les produits de fixation utilisés soient compatibles avec la couche de peinture. Si ce n’est pas le cas, il risque d’y avoir une réaction chimique, entraînant une dégradation de la couche de laque. Utilisez donc toujours les produits prescrits par le producteur de verre.

geëmailleerd glas
La technique de sérigraphie est intéressante pour créer des motifs
répétitifs relativement simples (© DDQglas)

Verre vitrifié

Une autre possibilité est de colorer la face arrière de la feuille de verre avec de la peinture émail. Celle-ci est appliquée avec un rouleau, après quoi le tout est durci thermiquement. On fait la distinction entre du verre vitrifié classique (la peinture est appliquée à-plat) et du verre sérigraphié (on crée un dessin à l’aide de la technique de la sérigraphie). Les possibilités esthétiques de cette technique sont diverses: il est possible de combiner plusieurs couleurs, de créer des motifs (répétitifs) et éventuellement de laisser certaines parties du verre transparentes. Cette technique présente aussi des avantages sur le plan technique. En effet, le traitement thermique donne un verre trempé et une plus grande longévité de la couche de peinture. Ainsi, contrairement au verre laqué, le verre vitrifié et sérigraphié peut être intégré dans un double vitrage, la couche sérigraphiée se situant en quatrième position. Mais jusqu’à présent, ce sont les applications intérieures qui restent les plus importantes.

Impression numérique

Au lieu d’appliquer des coloris et des motifs avec un rouleau, on peut opter pour une illustration par impression numérique. Grâce à sa viscosité plus basse, on utilise de l’encre émail qui est appliquée à l’aide d’une imprimante à jet d’encre. Cette technique offre des possibilités esthétiques infinies et une énorme flexibilité, combinées aux mêmes avantages techniques que le verre sérigraphié. Cela peut être intéressant pour les applications intérieures mais également pour la finition de façade.