naar top
Menu
Logo Print

LA PERSONNALISATION EST LE NOUVEAU STANDARD

L’impression numerique offre de vastes possibilites pour un revêtement de façade personnalisé

Autrefois, c’était les stylos à bille et les tasses que l’on décorait avec un logo ou une photo. Aujourd’hui, la personnalisation s’étend à d’autres secteurs. Dans la construction aussi, on cherche des solutions capables de conférer à l’intérieur ou à l’extérieur une personnalité ou un cachet. Du mobilier avec des motifs spéciaux, des vitres dotées d’une illustration ou d’un logo, des façades avec des photos grandeur nature, … tout cela est possible grâce aux techniques d’impression numérique. Les seules limites sont celles de votre imagination!

PANNEAUX HPL PERSONNALISES

L’un des marchés où la personnalisation par impression numérique devient de plus en plus standard est celui du stratifié haute pression ou HPL. Ce matériau peut être imprimé assez simplement. La personnalisation est possible à partir d’un seul panneau au format standard qui peut être utilisé pour de nombreuses applications, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Processus de production
Le HPL se compose de plusieurs couches de papier kraft et d’une couche supérieure en papier décoratif. Le tout est imprégné de résine et compressé sous haute pression et à haute température. Pour fabriquer un produit HPL personnalisé, on imprime l’image au choix sur le papier décoratif à l’aide d’une énorme imprimante. Ensuite, le tout est transformé de manière classique en produit fini. Pour le processus d’impression, on utilise généralement des encres à l’eau résistant aux UV.

Qualité

Les produits HPL Digital Print sont disponibles pour l’intérieur comme pour l’extérieur, dans une version fine collable ou dans une version massive et autoportante en plastique plein. Ils sont disponibles dans les mêmes dimensions standard que les versions classiques (avec un minimum de 225 x 100 cm) et possèdent les mêmes certificats. Autrement dit, ils offrent les mêmes garanties en termes de solidité, de résistance à l’usure, de résistance aux chocs, etc. Afin de garantir la durabilité des panneaux et de l’image dans les applications extérieures, on adapte la configuration du panneau: on travaille avec du papier (décoratif) spécial et avec un overlay adapté afin d’obtenir une meilleure résistance aux UV. La durée de résistance aux UV garantie varie d’un fabricant à l’autre.

MATERIEL VISUEL

Au niveau du matériel visuel, les possibilités de l’impression numérique sont quasiment illimitée. Une photo bien nette, un motif graphique infini, un rendu 3D, un logo ou même un dégradé ou une zone de couleur etc., en principe, tout est possible. Il suffit de tenir compte de plusieurs points importants et de fournir les images de la bonne manière.

Couleur

Les couleurs sur le HPL ne seront jamais exactement les mêmes que sur une impression classique. D’une part, les différentes facettes de la production ont un certain impact sur la manière dont les couleurs se comportent. D’autre part, la texture de la surface du panneau joue également un rôle dans la perception de la couleur. Par exemple, une finition mate donne une illustration avec moins de contraste et d’intensité qu’une finition brillante.

Etant donné l’impact des différentes facettes de production, il n’est pas possible de réaliser un coloris RAL spécifique; on peut juste s’en rapprocher au maximum et il faut évaluer la couleur sur base d’un échantillon représentatif.

A côté de ça, il faut savoir qu’il est possible de réaliser toute une zone de couleur à l’aide des techniques actuelles d’impression numérique et ce sans faire de traits ni de nuages. Mais ces panneaux n’auront jamais l’intensité des couleurs standard de la gamme. En effet, pour ces dernières, on utilise du papier entièrement coloré alors qu’avec l’impression numérique, on n’imprime qu’une seule face du papier.

Droits
Un autre point important est la question des droits d’image. Celui qui reproduit des images doit avoir l’autorisation de le faire. Pour cela, il peut faire réaliser une image lui-même – une photo ou un visuel graphique – ou bien acheter une licence. Les fabricants demanderont toujours de présenter la licence adéquate et s’engagent à n’utiliser cette image que pour le projet en question.

Exigences techniques

Qu’il s’agisse d’une photo ou d’un visuel graphique, les images doivent toujours être fournies correctement. Dans certains cas, les fabricants se chargeront de l’optimisation graphique mais en général, tout doit être fourni prêt à imprimer. Tenez donc compte des points suivants:

  • Echelle: les images doivent être fournies à l’échelle 1:1, c’est à dire à taille réelle. Parfois, cela donne d’énormes fichiers pouvant uniquement être fournis via un disque dur externe.
  • Résolution: la résolution des images doit être d’au moins 150 à 200 dpi en fonction du fabricant mais une résolution plus élevée de 300 dpi ou plus est recommandée dans quasiment tous les cas.
  • Code couleur: les images doivent être fournies en CMYK, mêmes lorsqu’il s’agit de noir et blanc.
  • Type de fichier: on préfère les fichiers au format .indd mais les formats .eps, .ai, .tiff et high-res pdf sont également possibles. Les fichiers au format .jpg conviennent uniquement pour les petits projets.
  • Ligne de bloc: en tenant compte de la découpe des panneaux autour des images, il faut prévoir le marge nécessaire mais également le fond perdu.
  • Division: si une image est répartie sur plusieurs panneaux, il faut fournir un fichier séparé pour chaque panneau. Ici, il faut tenir compte non seulement de la ligne de bloc nécessaire mais aussi de la largeur des joints entre les différents panneaux. Surtout pour les applications extérieures, où une largeur de joint de minimum 6 mm est habituelle, cela signifie qu’il faut supprimer une petite bande de l’image pour que les lignes se prolongent bien sur les différents panneaux.

La création et la livraison des fichiers peuvent constituer une tâche très complexe, surtout si une image s’étend sur plusieurs panneaux HPL. L’idéal est d’engager un graphiste pour mener cette tâche à bien.