naar top
Menu
Logo Print

S’HABILLER EN COUCHES POUR AFFRONTER LE FROID ET LA PLUIE

VETEMENTS DE TRAVAIL D’HIVER PROFESSIONNELS EN DIVERS TISSUS, EPAISSEURS ET EXECUTIONS

Les entrepreneurs de la construction sont exposés chaque jour à diverses condi­tions climatiques. Pour pouvoir travailler de façon confortable jour après jour, également à des températures froides et par temps de pluie, le système des trois couches dans les vêtements de travail est conseillé. Ce qui suit, illustre clairement quels sont les tissus les plus indiqués pour les vêtements de travail hivernaux, quels accessoires procurent un chauffage accru et quelles normes doivent être suivies.

MOIS D’HIVER HUMIDES ET FROIDS

Veiligheidskledij
S’habiller en plusieurs couches procure l’effet le plus chaud. Choisissez des sous-vêtements thermiques, une couche de fleece chaude et une protection contre l’eau et le vent

Dans le secteur de la construction, les hommes et femmes de métier travaillent très souvent à l’extérieur, également durant les mois d’hiver humides et froids. Dans ces conditions, des vêtements d’hiver adaptés sont un must. Les professionnels travaillent de façon plus confortable quand ils n’ont pas froid. Secundo, le travail est aussi plus efficace, parce que la vitesse de réaction et la faculté de raisonner baissent chez les personnes qui ont froid. Pour terminer, les professionnels travaillent de façon plus sûre quand leur température est maintenue à niveau. Le risque de blessures augmente quand quelqu’un fournit des efforts, alors qu’il a froid, comme chez les sportifs.

NORMES DE SECURITE

Reflectiebanden

EN 343: protection contre le temps humide

Le vêtement de sécurité certifié selon l’EN 343 offre la protection contre les précipitations sous forme de pluie, neige, brouillard et humidité du sol. Le vêtement et les coutures ont été testés quant à la résistance à l’eau (ou vapeur d’eau), puis le vêtement se voit attribuer une classe. Outre l‘icône parapluie, sont indiquées une valeur X (au-dessus) et une valeur Y (en dessous). La valeur X indique l’étanchéité à l’eau et la valeur Y reflète la capacité respirante (3 est à chaque fois la plus élevée).

EN 342: protection contre le froid

Pour une protection isolante optimale, on peut choisir de porter des vêtements secs, des gants, un bonnet, etc. Certaines parties du corps ne se refroidissent pas. Veillez à ce que le vêtement soit bien fermé et que le bord des manches enserre bien partout les poignets.
Le vêtement de travail agréé par une certification EN 342 indique la protection dans un environnement froid (plus froid que -5 °C). Dans cette norme, la valeur X indique la perméabilité à l‘air (AP) (3 est le plus élevé) et la valeur Y, la résistance à l’eau (2 est le plus élevé). La norme est déterminée sur la base de trois conditions: la capacité de respiration d’un vêtement, la protection contre le vent (mesurée par la perméabilité
de l’air) et l’isolation thermique.

EN 471: vêtements de sécurité

Le vêtement de signalisation EN 471 (classe 3) doit être porté à la tombée de la nuit, la nuit et lors de conditions de travail défavorables comme la neige, la pluie, le brouillard ou la brume. La valeur X (maximum 3) indique la quantité de matière réfléchissante. Sur les chantiers de construction, on doit porter au minimum la classe 2. La valeur Y reflète la qualité de la bande réfléchissante (2 est le plus élevé).

TROIS COUCHES

Bien rester au chaud sous les vêtements de dessus est surtout important en hiver. Il faut constituer la chaleur de l’intérieur vers l’extérieur, en s’habillant en plusieurs couches. Du fait que la transpiration et les conditions climatiques externes procurent le plus souvent un confort désagréable, le système des trois couches a été mis au point. La combinaison d’une couche de base isolante, d’une couche médiane chaude et d’une couche supérieure imperméable protège le mieux contre toutes les conditions climatiques hivernales.

dria lagen om warm te blijven

Couche de base

Une couche de base ajustée au corps permet à toute la chaleur corporelle et la transpiration de sortir rapidement. Grâce aux matières régulatrices de l’humidité, la peau reste sèche pendant le travail et l’ouvrier ne se refroidit pas trop vite. Des sous-vêtements thermiques sont parfaits comme sous-couche, du fait que la transpiration est absorbée par la matière respirante. Les pulls et pantalons thermiques ont du reste une bonne coupe sans raccords et existent dans différents niveaux de chaleur et de ventilation. Certains producteurs pro­posent de placer une laine supplémentaire aux endroits nécessitant une chaleur accrue.

Couche médiane

La couche médiane garde les professionnels au sec et au chaud. La transpiration dans la couche de base est évacuée vers l’extérieur dans cette couche et le froid extérieur est stoppé. Ceci crée un espace d’air isolant, si bien que la chaleur reste en suspension autour du corps. Il vaut donc mieux choisir des matériaux étanches au vent et/ou aérés. Fleece, microfleece, duvet et rembourrage sont adaptés. Il vaut mieux éviter les compositions synthétiques. Dans la pratique, une veste de travail et un pantalon de travail en une seule pièce comme couche médiane semblent être un vêtement très demandé. Une salopette ou pantalon body limite la liberté de mouvement, quand on travaille au-dessus de la tête. Les salopettes existent dans diverses exécutions, on peut donc la porter en été comme en hiver par-dessus les sous-vêtements thermiques. Une veste et un pantalon de travail séparés restent aussi populaires.
QDF

Couche supérieure

La couche supérieure protège contre les conditions climatiques (humides) comme la pluie et la neige. Choisissez une couche extérieure qualitative à l’étanchéité garantie. Lors de journées chaudes, une veste d’hiver est idéale, elle est résistante au vent et à la pluie, et régule la circulation de l’air et de l’humidité. Par temps humide, l’idéal est une veste de pluie (avec ou sans veste fleece attachée par une fermeture à glissière) et un pantalon de pluie. Par temps sec, les fabricants conseillent des vestes softshell, p.ex. Ces vestes sont très légères, sèchent vite, résistent à l’eau et au vent, et procurent un grand confort.

TISSUS D’HIVER

La protection contre la pluie, le vent et le froid n’est pas un luxe inutile dans la Belgique pluvieuse. Dès lors, de nombreuses matières spécifiques pour les couches supérieures qui garantissent des vêtements de travail chauds et imperméables. Les plus importantes:

  • Flexothane est en fait un revêtement poly­uréthane sur un tricot de polyamide, chaud, léger comme une plume et en même temps imperméable, respirant, durable et élastique.
  • Polyester (65%)/coton( 35%) est une matière fortement respirante. La combinaison est inusable, stable à la couleur, et offre une bonne absorption de l’humidité. Le polyester a aussi une grande résistance à la traction, conserve sa forme et sa couleur, et est idéal pour les conditions rudes.
  • Nylon Beaver (50% coton, 50% nylon): la matière brillante réunit le coton à l’intérieur au nylon à l’extérieur et est dès lors anti­salissure. Le nylon Beaver est aussi imperméable et sèche rapidement.
  • Le Gore-Tex protège de la pluie, la neige, du froid et du vent. La matière respirante est légère, très confortable et durable.
  • Dobby Nylon et Oxford Nylon sont étanches au vent, à la neige et à l’eau. Les matières respirent, ont une grande perméabilité à l’humidité et leur solidité facilite l’entretien.

PROTECTION ET VISIBILITE

Renforcement

Certains pantalons et vestes de travail d’hiver ont besoin, par-dessus leur couche de base, d’une couche de renfort supplémentaire, qui peut avoir diverses exécutions:

  • la combinaison polyester-coton Ripstop est notamment connue des tentes, drapeaux, montgolfières et parachutes, parce que la résistance à la déchirure et la résistance à l’eau sont très grandes.
  • Le Cordura est jusqu’à dix fois plus solide que le coton, mais reste fin et souple. La matière sèche très vite et est souvent utilisée sur les poches holster ou poches au genou et les chaussures de sécurité.
  • Le Kevlar est souvent utilisé: matière tissée et particulièrement solide avec une résistance à l’usure, aux déchirures et aux coupures unique. On le voit souvent sur les cuisses et protège des coupures et de l’usure.

Sécurité

Des vêtements de travail confortables sont indispensables pour bien exécuter chaque job dans le secteur de la construction. Un homme/femme de métier peut, par quelques adaptations, rester agenouillé, debout … plus facilement sans se blesser. Un travail ergonomique et confortable implique, en effet, un travail efficace. Dans cette optique, l’aspect ‘sécurité’ ne doit pas être perdu de vue. Les vêtements de travail chauds et secs se combinent parfaitement avec les vêtements sûrs. Dans les mois d’hiver plus sombres, il est important, notamment pour les couvreurs, ouvriers de voirie, façadiers d’être vu en toutes circonstances et partout. Grâce à des couleurs ou bandes réfléchissantes et fluorescentes sur le vêtement, le porteur est vu plus facilement, à la tombée de la nuit, mais également par mauvais temps comme le brouillard ou la neige.

ACCESSOIRES

werkhandschoenen
Des gants de travail sont un must pour pouvoir travailler de façon confortable et efficace

Gants

Les couvreurs choisissent souvent de ne pas utiliser des gants, parce qu’ils perdraient une partie de leur grip et de leur liberté de mouvement. Par temps modérément froid, des gants dont le pouce, l’index et le majeur sont ouverts, offrent une solution pour garder la flexibilité dans le travail. Des pulls avec une ouverture pour le pouce chauffent le poignet et sont souvent préférés aux gants sur le chantier. Dans les mois hivernaux, on porte aussi des gants imperméables et fourrés contre le froid. Des matériaux spécialisés procurent une grande sensibilité et un grand grip, même par temps humide. Songez à la mousse latex lisse pour la sensibilité des doigts, au polyuréthane sur la paume des mains pour optimiser le grip ou aux manchettes en néoprène avec bande velcro pour conserver la chaleur. En vue d’un confort accru, il existe actuellement aussi des exemplaires avec une finition impeccable ou avec des doublures étanches à l’eau.

helmen en mutsen
Les casques et bonnets offrent en hiver le chauffage idéal pour la tête

Bonnets/casques d’hiver

La tête mérite également une chaleur suffisante lors de températures froides. Les bonnets en acrylique et polyester offrent une chaleur suffisante pendant les journées froides. Une doublure fleece accroît la chaleur. Il existe aussi des bonnets adaptés à enfiler en dessous des casques, les exemplaires en polyamide et en polypropylène étant surtout idéaux.

Softshelljassen
Les vestes softshell sont souvent choisies comme alter­native étanche au vent à la veste d’hiver

Gants

Les pieds des ouvriers du bâtiment souffrent chaque jour: longues heures de travail, positions inconfortables, supports rugueux ou gelés, ... Cela signifie qu’une paire de chaussures de travail solide, mais souple est indispensable. Les chaussures de sécurité ont une semelle zéro perforation, un nez composite ou en acier et des talons qui absorbent les chocs. Une semelle souple soutient le pied dans chaque position et facilite l’entretien du fait que la saleté sort vite des rainures. Pour un confort optimal, le dessus respirant empêche l’accumulation d’humidité ou l’échauffement des pieds. Pour terminer, la propriété hydrophobe garde toujours les pieds au sec. Des pieds froids quand même? Les chaussettes dans un mélange de laine, Cordura ou Terry peuvent remédier à ce problème.

SERVICE

Plusieurs fabricants proposent également les vêtements outdoor en location. Les clients reçoivent avant tout des conseils sur le vêtement nécessaire, mais le service va plus loin. Après avoir équipé toute l’équipe, le vêtement est collecté, renforcé ou cousu et lavé à intervalles réguliers. Après un délai convenu, le vêtement de travail est livré à nouveau. Dans la location des vêtements de travail, on peut bien entendu ajouter temporairement des vêtements d’hiver chauds à la commande de l’entreprise.

Remerciements à Dassy, Mewa Servibel nv et Snickers Original