naar top
Menu
Logo Print

L'empreinte écologique des citadins plus grande que prévue

L'accent sur le comportement et la technologie, pas sur la localisation
magazine

Pour l’heure, les faiseurs d’opinion se focalisent fortement sur le type d’habitation et le lieu d’habitation des familles. Cela résulte dans de nombreuses oppositions, comme: ville ou campagne, habitat ouvert ou un appartement ou une maison de rangée, subir les embouteillages ou habiter près du travail C’est la combinaison de ces facteurs qui déterminerait votre empreinte écologique et qui est à la base des plans du gouvernement flamand visant à utiliser différemment l’espace en Flandre. Bien que la densification et l’urbanisation deviennent de plus en plus indispensables, de récentes données de mobilité confirment que la modification comportementale et l’innovation technologique peuvent surtout stimuler le progrès nécessaire.
D’où vient l’accent mis dans le Beleidsplan Ruimte Vlaanderen (BRV) sur la mobilité des familles dans les zones rurales? Un critère de référence crucial est l’opposition entre une maison 4 façades qualitative en zone rurale et une maison de rangée non isolée en ville. Une étude de 2013 montre que l’empreinte des personnes possédant une maison 4 façades en zone rurale est relativement élevée en raison des kilomètres parcourus avec la voiture. La VCB a fait vérifier cette étude de 2013 fin 2017 car elle fait référence à des données de mobilité obsolètes du SPF Economie. L’utilisation de données actualisées datant de 2016 donnerait une tout autre image. Si une personne habitant ne périphérie bruxelloise parcourait près de 26,5 km en voiture selon la première étude, ceci atteint pas moins de 54 km d’après les données récentes. Les données les plus récentes sont donc favorables aux personnes en zone rurale.

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

+3225455751
+3225455907