naar top
Menu
Logo Print

L'exploitation de la 'cinquième façade' a la cote

Un plaidoyer pour l'économie circulaire
magazine

Le jeudi 26 octobre, De Vijfde gevel a organisé son treizième workshop, cette fois-ci placé sous le signe des toitures plates actives. "Sustainable design is dead", dixit l'architecte Steven Beckers, qui a commencé son exposé par un plaidoyer pour l'économie circulaire: le développement de produits qui, après utilisation, peuvent être décomposés en matières premières précieuses. "Nous devons construire en pensant à la nature", a-t-il dit. Urban Farming: l'agriculture dans les (grandes) villes constitue l'une des évolutions les plus pertinentes de l'économie circulaire. BIGH (Building Integrated GreenHouses) développe à cet effet des serres sur les toits des bâtiments, qui réutilisent le CO2 rejeté par l'immeuble. Le système aquaponic utilise de l'eau de pluie pour les poissons qu'il élève et dont les déjections font office de nutriments pour les plantes grâce à un biofiltre. Le directeur général de la Confédération Construction flamande, Marc Dillen, a parlé entre autres de l'importance d'utiliser la cinquième façade, à savoir la toiture plate, et en particulier la toiture végétalisée. Pour cela, l'entrepreneur et l'architecte doivent se réunir dès la phase de conception. En outre, il a abordé les toitures plates dans le cadre du plan de politique d'aménagement de la Flandre (BRV) ainsi que le futur besoin de densification. Les lieux dédiés à l'habitat, au travail et aux loisirs seront plus souvent combinés au même endroit et les habitations doivent être suffisamment compactes. 

DE VIJFDE GEVEL

DE VIJFDE GEVEL

+3292428200
+3292428214