naar top
Menu
Logo Print

LA MENUISERIE EN BOIS MERITE PLUS D'ATTENTION

UNE BONNE FINITION ET UN ENTRETIEN REGULIER SONT CRUCIAUX POUR LA LONGEVITE

file://fileserver/Magbeelden/MVDBE/MVDBE1603/A06/160419ELN0005.jpgLe bois se fait à nouveau plus présent. Pour bon nombre de rénovations, on utilise aujourd'hui des revêtements de façade en bois et la menuiserie extérieure en bois reste aussi une valeur sûre. On voit toutefois également plus de bois abîmé ou altéré, perdant donc vite de son charme. Un bon traitement et un entretien régulier sont dès lors cruciaux pour garantir la valeur esthétique et fonctionnelle du bois. C'est le seul moyen pour protéger le bois des conditions climatiques et d'autres facteurs environnementaux.

FINITION DU BOIS

La protection et la finition constituent des étapes cruciales lors de la pose de portes, fenêtres, volets et autres en bois. Elles contribuent, en effet, dans une importante mesure à la durabilité de la menuiserie extérieure en bois. Ces couches protègent ainsi notamment le bois contre les attaques photochimiques par les rayons UV, pouvant entraîner un écaillement, contre les fluctuations du taux d'humidité à cause des conditions climatiques et de l'eau s'écoulant, pouvant générer une déformation et une fissuration éventuelle, et contre le dégorgement des substances de certaines essences de bois, pouvant donner lieu à des taches. La couche de finition contribue, en outre, à l'aspect de la menuiserie extérieure et à un entretien facilité.

file://fileserver/Magbeelden/MVDBE/MVDBE1603/A06/160419ELN0003.jpgProduits et systèmes

La menuiserie extérieure en bois peut être finie de différentes manières.

  • Non traité: l'utilisation de bois non traité est en plein essor. On utilise généralement ici des essences de bois très durables, mais sans autres couches de finition. La raison est souvent esthétique ou écologique, mais laisser le bois non traité peut avoir un effet négatif sur la durabilité de la construction.
  • Lasure (C2 ou C3): les lasures font partie des finitions non filmogènes. Elles forment un fin film avec une certaine transparence. La structure du bois reste ainsi visible. Plus les pigments sont foncés, mieux le système résiste aux UV. Les lasures de type C2 ont, de plus, un effet fongicide.
  • Top coat (CTOP): les top coats sont des lasures faisant partie des finitions semi-filmogènes. Ils ont une teneur plus élevée en résines et un effet plus couvrant que les lasures de type C2 et C3. Ils sont généralement opaques mais laissent le relief dans la structure du bois visible.
  • Peinture: les peintures contiennent une teneur très élevée en résines et font partie des finitions filmogènes. Elles couvrent complètement la structure du bois.
  • Huile: les huiles naturelles ou modifiées sont des produits transparents, plus ou moins colorés, généralement sans pigments.

En principe, ces produits ne sont appliqués que sur du bois suffisamment durable à l'extérieur ou ayant déjà été traité avec un procédé ou un produit de préservation. 
Avec les lasures et les top coats, on peut cependant aussi réaliser un système de protection et de finition efficace. On l'obtient en appliquant les produits en minimum trois couches, et éventuellement en combinant les uns avec les autres. 
On fait une distinction entre les systèmes C, uniquement composés de couches C2 et C3, les systèmes CTOP, uniquement composés de couches CTOP, et les systèmes C-CTOP, composés d'une combinaison des deux. 
Pour garantir une meilleure adhérence et un meilleur séchage des produits de finition, différentes essences de bois peuvent être pré-traitées, bien que cela ne soit pas indispensable.

Points importants

file://fileserver/Magbeelden/MVDBE/MVDBE1603/A06/160419ELN0002.jpgLors de la finition de menuiserie extérieure en bois, il faut tenir compte de quelques principes importants.

  • Perméabilité à la vapeur: les produits pour la finition extérieure de fenêtres en bois doivent toujours être perméables à la vapeur, afin que l'humidité emprisonnée dans le bois puisse être évacuée vers l'extérieur. La surface intérieure doit aussi être finie avec une couche moins perméable à la vapeur que la surface extérieure. Ce pare-vapeur est essentiel, surtout dans les pièces humides.
  • Pigmentation: les produits sans pigments, comme les vernis filmogènes, ne conviennent pas pour les applications extérieures. En raison de l'absence de pigments, ils sont, en effet, extrêmement sensibles à la décomposition photochimique sous l'effet du rayonnement solaire. Les produits filmogènes avec une pigmentation foncée sont aussi déconseillés. Ils peuvent, en effet, donner lieu à une température de surface très élevée, ce qui peut provoquer des éclats ou fissures.
  • Moisissures: la plupart des produits de finition - à l'exception des produits C2 - n'offrent pas de protection contre les moisissures et/ou les insectes. Certains produits, comme les huiles naturelles non modifiées, créent même un milieu de culture pour les moisissures et les algues. Ils sont dès lors déconseillés. Dans le cas d'autres produits et systèmes, il suffit d'appliquer un traitement pour la protection ou préservation du bois.
  • Incompatibilité: l'utilisation de produits contenant des solvants sur une finition déjà existante avec des produits en phase aqueuse est déconseillée. Dans le cas inverse, il n'y a généralement pas de problème.
  • Lieu de finition: la menuiserie peut être finie sur le chantier comme à l'usine. Le traitement sera généralement plus efficace dans le second cas. Dans le premier cas, une couche de base peut toutefois déjà être appliquée à l'usine. Cette couche protège temporairement le bois contre les conditions (climatiques) sur le chantier. Après la pose, la menuiserie doit être finie dans le mois.

ENTRETIEN DE LA FINITION DE BOIS

Les effets positifs de la finition sur la longévité de la menuiserie en bois ne sont toutefois un fait que pour autant que la finition soit aussi réellement entretenue. La nature et la périodicité de l'entretien dépendent du système de finition appliqué.

Nettoyage

Indépendamment du système de finition choisi, les ouvrants et le cadre fixe doivent être nettoyés régulièrement, en fonction du degré d'encrassement. Ici, les rainures de drainage et la chambre de décompression doivent aussi être nettoyées. Le nettoyage se fait idéalement à l'eau avec une petite quantité de nettoyant adapté. L'utilisation de produits agressifs ou abrasifs ou d'un nettoyeur haute pression est fortement déconseillée.

PRincipes de l'entretien pRÉVentif

  • Lasures: les systèmes du type C2 ou C3, finis avec des produits non filmogènes, doivent en principe être nettoyés tous les deux à trois ans et être ensuite directement dotés d'une nouvelle couche de finition. Dans la plupart des cas, il suffit de s'attaquer aux parties horizontales.
  • Top coats: les systèmes du type CTOP, finis avec des produits semi-filmogènes, doivent être traités tous les trois ans. L'entretien consiste à nettoyer le bois, à poncer légèrement et à dépoussiérer, puis à appliquer une nouvelle couche de finition.
  • Peintures: les systèmes finis avec des produits filmogènes doivent être nettoyés environ cinq ans après la première application de peinture, poncés, dépoussiérés et repeints.

file://fileserver/Magbeelden/MVDBE/MVDBE1603/A06/160419ELN0004.jpgPoints importants

Lors de l'application d'une nouvelle couche (de peinture), il est important que les profilés souples renforçant l'étanchéité à l'air ne soient pas repeints. Il vaut donc mieux les retirer temporairement. Ici, il est conseillé de numéroter les profilés d'étanchement par ouvrant et par fenêtre.
On ne peut remettre ces profilés en place que quand la peinture est complètement sèche.Si la périodicité de l'entretien préventif n'est pas respectée et que la couche de finition est fortement dégradée, un entretien normal ne suffira plus. Dans ce cas, toutes les couches présentes doivent être éliminées et un tout nouveau système de finition doit être appliqué.

ENTRETIEN DES AUTRES ELEMENTS DE MENUISERIE

Bien que l'entretien de menuiserie extérieure en bois mette généralement l'accent quasiment entièrement sur la finition de bois, elle n'en représente qu'une partie. Afin de garantir le bon fonctionnement de la menuiserie, il faut, en effet, aussi accorder suffisamment d'attention au vitrage, aux joints de mastic, à la serrurerie et aux joints. Ces éléments exigent également un contrôle et un entretien réguliers.

Vitrage

Tout comme le cadre, le vitrage doit être nettoyé régulièrement avec un nettoyant adapté. Un entretien plus poussé du vitrage même n'est nécessaire qu'en cas de dommages réels.

Joints et joints souples

Les joints de vitrage sont nettoyés en même temps que le cadre et le vitrage, et selon les mêmes principes.

Il est également conseillé de contrôler les joints de mastic souples et les joints chaque année et de les remplacer si cela s'avère nécessaire. En ce qui concerne les joints souples, il est important de contrôler minutieusement les raccords soudés et de remplacer tous les éléments durcis ou endommagés. 
Lors de l'application d'une nouvelle couche de peinture, les joints souples doivent être retirés.

Serrurerie

Bien que dans la plupart des situations, la serrurerie ne doive pas subir de traitement supplémentaire contre la corrosion - cela est uniquement le cas dans des milieux agressifs comme les zonings industriels et à la côte - un entretien annuel est recommandé ici aussi. Ici, il faut tout d'abord lubrifier les parties mobiles. Pour les barillets, on utilise idéalement du graphite ou un spray de silicone; pour la ferrure, une huile non agressive ou une graisse non acide est recommandée. Les gâches peuvent être lubrifiées avec de la vaseline. Si les parties s'ouvrant de la menuiserie extérieure ne fonctionnent plus correctement, la serrurerie et/ou les serrures doivent à nouveau être réglées ou, dans le pire des cas, être complètement remplacées.

CONTRAT D'ENTRETIEN

En principe, c'est au peintre qu'il appartient d'informer l'utilisateur sur la nature et la périodicité de l'entretien de la finition de bois tandis que l'utilisateur se charge lui-même du suivi. 
Un contrat d'entretien peut toutefois aussi être conclu en concertation, dans le cadre duquel le peintre s'engage par exemple à inspecter et traiter la finition périodiquement. En guise de service supplémentaire, le peintre peut également inclure les autres éléments de menuiserie dans son contrôle, bien qu'il soit conseillé en cas de problèmes réels de faire appel à un menuisier/spécialiste. 

Cet article est basé sur les prescriptions du CSTC, telles que mentionnées dans les fiches d'informations 15-16