Des incitants fiscaux pour le reclassemement dans le secteur de la construction

Le budget de formation doit offrir une solution pour les métiers en pénurie

La Confédération Construction se réjouit de ce que la Commission Affaires Sociales de la Chambre ait approuvé le budget formation, qui s'inscrit dans le cadre du jobs deal. Une personne licenciée aura la possibilité d'investir une partie de ses indemnités de licenciement dans un reclassement, en bénéficiant d'avantages fiscaux. “La construction compte beaucoup de métiers en pénurie. Nous espérons que cette mesure contribuera à remettre l'offre et la demande en adéquation“,commente Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction.
Le secteur de la construction manque aujourd'hui cruellement de main-d’œuvre. Il compte quelque 16.000 postes vacants, un chiffre qui n'avait pas été atteint depuis des années. Se reclasser dans un métier de la construction est donc quasiment synonyme de garantie d'emploi. La Confédération Construction se déclare ainsi satisfaite de ce que le reclassement soit désormais encouragé fiscalement. Cette mesure peut aider à court terme. Néanmoins, l'organisation sectorielle souligne que d'autres mesures seront nécessaires afin de remédier à la pénurie de main-d’œuvre dans la construction, comme la promotion de l'alternance et la revalorisation des formations en construction dans l'enseignement secondaire grâce à une campagne d'image. Ces mesures visent à inciter davantage de jeunes à opter pour une formation en construction.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

 

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Entrepreneur 

Entrepreneur utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.